You are here

Napo — La sécurité avec le sourire

Napo — safety with a smile

Héros d’une série de films d’animation, Napo présente de manière ludique et incitant au débat les questions liées à la sécurité et à la santé au travail (SST) et à la prévention des risques.

Napo est un salarié ordinaire travaillant dans une industrie ou un secteur quelconque. Souvent, il est exposé à des risques communs et à des situations à risque sur le lieu de travail. Toutefois, il participe activement à l’identification des risques et propose des solutions pratiques.

Napo est devenu le principal ambassadeur des campagnes «Lieux de travail sains» de l’EU-OSHA, et bon nombre de ses films sont liés à ces campagnes ou les soutiennent. Il apparaît également en personne lors des principales manifestations organisées dans le cadre des campagnes.

Les films de Napo

Avec ses collègues, Napo apparaît dans une série de films sans mots, ce qui permet aux gens de tous les milieux, cultures et âges de le comprendre et de s’identifier à lui. Les films couvrent un large éventail de sujets liés à la sécurité et à la santé, par exemple:

De nouveaux films sont produits régulièrement au fur et à mesure que des sujets sont identifiés. Les films sont produits par le Consortium Napo, constitué d’un petit groupe d’organisations européennes actives dans le domaine de la SST et de l’EU-OSHA.

Napo pour les enseignants

Napo aide également à sensibiliser les écoliers aux questions de sécurité et de santé. L’EU-OSHA, soutenue par le consortium Napo, a mis au point une boîte à outils en ligne éducative pour les enseignants dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail. Des modules d’études sont proposés, contenant:

  • les messages clés et les objectifs d’apprentissage
  • des idées d’activités et des ressources en ligne
  • des exemples de plans de cours de 45 minutes

Après une phase pilote réussie, ces cours sont mis au point et diffusés dans toute l’Europe.

Consortium Napo

Le consortium des films Napo est le fruit de l’Année européenne pour la sécurité et la santé (1992/1993) et des festivals cinématographiques européens organisés par la Commission européenne.

La Commission a apporté son soutien aux festivals cinématographiques parce qu’elle était convaincue qu’il était possible d’identifier et d’adapter les films qui convenaient le mieux en vue d’une utilisation dans l’ensemble de l’Union européenne. Cette tâche n’a pas été aisée. En effet, bon nombre de films étaient produits par des sociétés commerciales qui refusaient de renoncer à leurs droits. Étant donné que les images, les intrigues et l’ambiance étaient propres à chaque culture, il a été difficile d’adapter les films et de leur faire passer les frontières nationales.

À la suite du festival du film de Strasbourg de 1995, quatre professionnels actifs dans le domaine de la communication provenant de France, d’Allemagne, du Suède et du Royaume-Uni se sont rencontrés afin de discuter de la façon dont il serait possible de commander et de produire un film destiné à être utilisé dans toute l’Europe.

Le consortium Napo compte actuellement huit membres: l’AUVA (Autriche), le CIOP (Pologne), la DGUV (Allemagne), l’EU-OSHA (Bilbao, Espagne), l’INAIL (Italie), l’INRS (France), la SUVA (Suisse) et le TNO (Pays-Bas).