Cancers d’origine professionnelle

Les cancers d’origine professionnelle constituent l’un des plus graves problèmes de santé auxquels sont confrontés les lieux de travail de l’ensemble de l’Europe et, en réalité, du monde entier. Selon les estimations, ils sont responsables de 53 % de tous les décès liés au travail dans l’UE et dans d’autres pays développés. Selon la feuille de route relative aux substances cancérigènes,  environ 120 000 cas de cancers d’origine professionnelle surviennent chaque année dans l’UE à la suite d’une exposition à des agents cancérigènes au travail, entraînant approximativement 80 000 décès par an.

Cependant, le rayonnement, le stress et d’autres facteurs liés à l’organisation et aux conditions de travail ont également été tous associés à des cancers d’origine professionnelle. En outre, de nouvelles données indiquent que l’exposition professionnelle aux perturbateurs endocriniens (par exemple, certains pesticides) ou aux nanomatériaux pourrait provoquer des cancers.

Ces statistiques alarmantes ont donné lieu à l’adoption de mesures. Dans sa nouvelle initiative sur la sécurité et la santé au travail, la Commission européenne s’est engagée à protéger les travailleurs des cancers liés au travail. Pour ce faire, une révision de la directive sur les agents cancérigènes et mutagènes aura notamment lieu afin de fixer des valeurs limites d’exposition pour les produits chimiques courants provoquant des cancers sur les lieux de travail européens.