You are here

Recherche sur les TMS d’origine professionnelle

En 2017, l’EU-OSHA a entamé une activité de recherche pendant quatre ans sur les troubles musculo-squelettiques (TMS) d’origine professionnelle. Elle s'achèvera à la fin de l'année 2020. L’activité de recherche débouche sur la Campagne «Lieux de travail sains» 2020-22 de l’EU-OSHA, qui se concentre sur les TMS.

L’objectif de l’activité est de promouvoir et soutenir la prévention des TMS et la gestion des TMS chroniques liés au travail en milieu professionnel. Pour ce faire, il convient d’identifier, de sensibiliser et de fournir des orientations sur les bonnes pratiques destinées aux autorités nationales, aux employeurs et aux organisations sectorielles.

Les objectifs de l’activité sont:

  • d’utiliser les recherches existantes et les données nouvelles pour mieux comprendre les causes sous-jacentes des TMS dans divers secteurs et professions;
  • d’identifier les initiatives fructueuses permettant de prévenir et gérer les TMS, et de les promouvoir auprès d’un large public;
  • d’encourager la discussion sur le soutien aux mesures de prévention nationales parmi les décideurs et les professionnels de la sécurité et de la santé au travail (SST);
  • de promouvoir une réinsertion réussie à long terme des travailleurs atteints de TMS, en identifiant les programmes et mesures efficaces.

Les tâches de recherche comprennent des analyses bibliographiques, la collecte et l’analyse de données, des études de cas, et l’identification des meilleures pratiques, des outils concrets et du matériel de formation et de sensibilisation.

Les projets et autres activités s'articulent autour d'un certain nombre d'axes. 

 

Recherche, politique et pratiques sur la prévention des TMS

Les TMS d’origine professionnelle restent une préoccupation majeure, malgré des décennies d’investissement pour les prévenir à tous les niveaux. Ce projet pose la question des causes, et recommande des approches nouvelles pour faire face à ce problème, en particulier:

  • en améliorant notre compréhension des risques émergents et des facteurs qui contribuent aux TMS d’origine professionnelle;
  • en identifiant les problèmes connexes;
  • en repérant les lacunes des stratégies actuelles, tant au niveau des politiques qu’au niveau du lieu de travail;
  • en examinant l'efficacité et la qualité des interventions en milieu professionnel, et les évaluations des risques.

Vue d'ensemble des faits et chiffres sur les TMS

Nous avons besoin d'une représentation précise de la prévalence, des coûts et de la démographie des TMS dans l’ensemble de l’Europe, pour soutenir les décideurs politiques aux niveaux européen et national.

Le projet y parvient en rassemblant et en analysant des données provenant de sources officielles pertinentes et fiables. Elles permettent d'améliorer notre compréhension des causes sous-jacentes des TMS. Cela facilite et encourage des instruments politiques plus nombreux et mieux ciblés, aux niveaux européen et national.

Le projet vise également à permettre une identification plus précoce des risques nouveaux et émergents au travail. Cela permet des interventions plus rapides et plus efficaces.

Traitement des TMS chroniques

La SST joue un rôle en aidant les travailleurs souffrant de TMS douloureux à continuer de travailler, et en veillant à ce que l'activité professionnelle n'aggrave pas leur état. Il faut pour cela identifier et évaluer les ajustements appropriés qui permettent aux travailleurs de poursuivre leur activité.

Cette recherche s’appuie sur l’élément de retour au travail du projet sur la santé et la sécurité des travailleurs âgés. Il vise à accroître les connaissances et à améliorer l’accès aux informations clés. Cela permet de favoriser l'emploi de personnes souffrant de douleurs liées aux TMS.

Des solutions pratiques sont identifiées, dont des mesures simples permettant de soutenir la poursuite du travail, et un outil pour encourager les travailleurs à signaler les symptômes de façon précoce.

Ressources de formation pour le lieu de travail

Des ressources sont fournies pour soutenir les formations professionnelle et d’intégration, et pour utiliser les consignes de sécurité et les discussions sur la SST sur le lieu de travail. Elles s’appuient sur les ressources déjà produites pour aider les enseignants à organiser des activités en salle de classe sur les TMS pour des élèves âgés de 7 à 11 ans utilisant des films Napo.

Le film Napo dans... Alléger la charge ! est entièrement consacré aux TMS, et Napo dans... Pour un futur en bonne santé ! présente des scènes relatives aux TMS. Chaque scène pertinente des films a une action de formation, avec des objectifs d’apprentissage et un aperçu de l’activité. Le matériel est idéal pour les discussions ou le travail de groupe après la projection du film Napo.

Le projet fournit également des «fiches de situation» qui décrivent des cas réels liés aux TMS en milieu professionnel. Elles s'avèrent également idéales pour les discussions de groupe. Chaque fiche fournit juste assez d’informations pour comprendre le problème et le contexte de la situation, laissant aux participants le soin de trouver des solutions ensemble. 

Boîte à outils pour la prévention des TMS

Une série d’outils pratiques est mise au point pour améliorer les connaissances sur les TMS et soutenir la prévention sur le lieu de travail.

Le résultat principal du projet est une base de données accessible au public qui contient des liens vers des ressources existantes sur les TMS en Europe:

  • publications
  • études de cas
  • orientations
  • outils pratiques
  • matériel audiovisuel

Diversité de l’effectif et des TMS

La main-d’œuvre européenne est de plus en plus diversifiée avec:

  • l’afflux de travailleurs immigrés et réfugiés;
  • le nombre croissant de travailleurs immigrés de deuxième génération;
  • le nombre plus élevé de femmes sur le marché du travail;
  • le nombre plus élevé de travailleurs âgés, grâce aux politiques visant à prolonger la vie active;
  • l’amélioration de la visibilité et de la participation de travailleurs LGBTI;
  • l'augmentation de la participation de travailleurs handicapés.

Ces groupes connaissent souvent des conditions de travail plus difficiles que la moyenne. Ils sont souvent isolés dans des secteurs spécifiques ou dans des emplois associés à de mauvaises conditions de travail. Ils sont également confrontés à un risque de TMS plus élevé et à un impact plus important sur leur santé.

Ce projet présente des preuves de la relation entre les TMS et la diversité des effectifs. Il identifie aussi les bonnes pratiques dans ce domaine en mettant l’accent sur les travailleurs immigrés, les femmes et les travailleurs LGBTI.

Santé musculo-squelettique et futurs travailleurs

L’EU-OSHA travaille en étroite collaboration avec ENETOSH, pour recueillir des informations sur la recherche, les bonnes pratiques et les outils concrets sur les TMS ciblant les jeunes. Les principaux résultats sont inclus dans la base de données sur les TMS qui est développée dans le cadre du projet «Boîte à outils pour la prévention des TMS» et des activités de la Campagne «Lieux de travail sains».

Postures statiques prolongées et TMS

On accorde de plus en plus d’attention aux TMS associés à une position assise ou debout prolongée.

L’incidence de la position assise prolongée a augmenté (par exemple dans le travail de bureau), mais les conseils pratiques de prévention disponibles sont limités. La station debout prolongée est un facteur de risque de douleurs lombaires et de troubles des membres inférieurs.

Ce projet suscite une prise de conscience et fournit des conseils pratiques sur les risques et solutions en matière d’immobilisation prolongée, en position assise et debout.

Ergonomie participative pour prévenir les TMS

L’«ergonomie participative» fait référence aux travailleurs, superviseurs et autres parties concernées qui identifient et abordent conjointement les risques professionnels pouvant entraîner des blessures et des problèmes de santé. Les participants sont encouragés à identifier et à éliminer sur leur lieu de travail les risques qui peuvent causer ou aggraver les TMS.

Il s'agit par exemple de travailler dans des positions inconfortables, d’effectuer des tâches répétitives, ou d’avoir à employer la force. Le processus peut aider les employeurs à mettre en place les solutions les plus efficaces.

Il existe cependant un manque de sensibilisation au processus et de connaissances sur la façon de les élaborer dans la pratique. Le projet fournit des informations et des ressources simples pour répondre à ces besoins, y compris des études de cas.

Facteurs de risque psychosociaux et TMS

Il existe des preuves indiquant que les risques psychosociaux et les TMS sont si étroitement liés qu’il est préférable de les traiter conjointement. Le consensus est le suivant: de nombreux facteurs contribuent au développement de TMS au travail, en particulier les aspects physiques (positions de travail inconfortables, mouvements violents, tâches répétitives, etc.).

Des recherches récentes se sont concentrées sur les éléments psychosociaux des TMS sur le lieu de travail, comme une satisfaction professionnelle réduite, des exigences concurrentes, un contrôle sur le travail limité, et un faible soutien social.

Ce projet améliore notre compréhension des liens entre risques psychosociaux et TMS, en fournissant des conseils et des exemples de bonnes pratiques.