You are here

La proposition de la Commission européenne relative aux substances cancérigènes

La Commission européenne propose de mieux protéger les travailleurs contre les substances chimiques cancérigènes

La Commission européenne a proposé des modifications à la directive sur les agents cancérigènes et mutagènes (2004/37/CE) afin de limiter l'exposition à 13 substances chimiques cancérigènes présentes sur les lieux de travail, y compris la «silice cristalline respirable» (SCR).
Selon les estimations, le cancer est la cause de plus de la moitié des décès liés au travail dans l'UE, avec un total d'environ 102 000 victimes par an.

La mise en place de ces valeurs limites entraînera une diminution du nombre de cas de cancers professionnels et améliorera la protection juridique des travailleurs exposés, en particulier dans le secteur de la construction. En réduisant les différences entre les États membres pour ce qui est de la protection de la santé des travailleurs, cette proposition encouragera une croissance de l'emploi transfrontalier, les travailleurs étant alors être rassurés quant au fait que les normes et niveaux de protection minimaux de leur santé seront bien garantis dans l'ensemble des États membres.