You are here

Maladies d’origine professionnelle

Selon le cadre stratégique de l’Union européenne en matière de santé et de sécurité au travail (2014-2020), l’une des priorités de l’EU‑OSHA est de soutenir la prévention des maladies d’origine professionnelle. Le but n’est pas seulement d’améliorer la vie des travailleurs, mais aussi de réduire à un minimum les coûts des maladies et des décès liés au travail.

Le nombre d’accidents du travail a diminué de 25 % ces dix dernières années. Cependant, les maladies d’origine professionnelle sont encore responsables, selon les estimations, de 2,4 millions de décès dans le monde chaque année, dont 200 000 en Europe. 

Les travaux de l’EU-OSHA sur les maladies d’origine professionnelle visent à fournir une base d’éléments probants destinés aux politiques, à la prévention et à la pratique. Un autre objectif important est de fournir un meilleur aperçu des conséquences des maladies d’origine professionnelle.

Les maladies d’origine professionnelle liées au travail comprennent:

Projets en cours

L’EU-OSHA a lancé en 2015 un projet d’aperçu qui couvre trois domaines de recherche, de politiques et de pratiques à l’égard des maladies d’origine professionnelle:

Définitions et règlements

Une «maladies d’origine professionnelle» est une maladie causée ou aggravée par des facteurs propres au lieu de travail. Cela inclut de nombreuses maladies ayant des causes plus complexes, qui font intervenir une combinaison de facteurs professionnels et non professionnels.

Une «maladie professionnelle» est une maladie causée principalement par une exposition à un facteur de risque physique, organisationnel, chimique ou biologique ou à une combinaison de ces facteurs sur le lieu de travail. Les maladies professionnelles sont principalement celles mentionnées dans les législations nationales comme résultant d’une exposition à des facteurs de risque sur le lieu travail. La reconnaissance d’une maladie professionnelle peut être liée à une indemnisation s’il existe clairement une relation de cause à effet entre une exposition professionnelle et la maladie.

La liste européenne des maladies professionnelles fournit des recommandations sur les maladies professionnelles qui devraient figurer sur les listes nationales des États membres. Elle formule également des recommandations sur l’adoption de règles en matière d’indemnisation, de prévention et de collecte de données statistiques.

Des documents d’orientation au niveau de l’UE et au niveau national définissent les critères de diagnostic et d’exposition pour reconnaître une maladie d’origine professionnelle comme une maladie professionnelle figurant sur cette liste. Des critères supplémentaires s’appliquent en matière d’indemnisation, essentiellement liés à des niveaux minimaux de préjudice ou d’incapacité de travail. De nombreux États membres publient des données sur les maladies professionnelles reconnues dans leurs rapports annuels, par exemple sur l’état de la sécurité et de la santé au travail.

Quelles sont les causes de maladies sur le lieu de travail?

De nombreux types de maladies, y compris les cancers, les troubles respiratoires, les maladies cardiovasculaires, les affections cutanées, les troubles musculo-squelettiques et les problèmes de santé mentale, peuvent être causés ou aggravés par le travail. Bien que les causes sous-jacentes de ces maladies puissent être complexes, certaines expositions sur le lieu de travail sont connues pour contribuer au développement ou à la progression d’une maladie, à savoir:

Il est important de surveiller étroitement les risques associés à de telles expositions et à leur combinaison les unes avec les autres et avec un changement de modèles de travail.

Sensibiliser et promouvoir la prévention

De bonnes pratiques au niveau de l’entreprise comprennent la promotion d’une culture de la prévention des risques et du bien-être sur le lieu de travail. Il est également essentiel que les entreprises évaluent et gèrent les risques et qu’elles respectent la hiérarchie des mesures de prévention.

D’autres moyens adéquats de réduire la survenance des maladies d’origine professionnelle consistent à réaliser un contrôle précoce afin de prévenir les problèmes de santé et à favoriser un lieu de travail plus sain grâce à des activités de promotion de la santé au travail.