Temps forts

Back to highlights

Faisons de la Journée internationale des migrants une priorité pour la sécurité et la santé au travail

Image

vector by freepik.com/vectorjuice

À l’occasion de la Journée internationale des migrants des Nations unies (18 décembre), prenez une minute pour réfléchir à la prévalence des troubles musculo-squelettiques chez les travailleurs migrants et les raisons pour lesquelles ces facteurs de risque sont plus importants pour ce groupe.

51 % des travailleurs migrants passent au moins un quart de leur temps dans des positions fatigantes ou douloureuses, et ils sont plus susceptibles de travailler dans des emplois «3D» (de l’anglais «dirty, dangerous and demeaning» [sales, dangereux et humiliants]), qui sont associés à de mauvaises conditions de travail et à des risques accrus en matière de santé et sécurité au travail (harcèlement, travail précaire, longueur des heures de travail). La COVID-19 présente également un risque nouveau et disproportionné pour les travailleurs migrants et il est plus que jamais nécessaire de les protéger.

D’autres informations sont disponibles dans le rapport Prévention des troubles musculo-squelettiques au sein d’une main-d’œuvre diversifiée: facteurs de risques pour les femmes, les migrants et les personnes LGBTI

Lire le document de discussion COVID-19 et troubles musculo-squelettiques: des risques qui pèsent doublement sur les travailleurs migrants en Europe?

Consultez les nouvelles pour en savoir plus

Consultez la section prioritaire consacrée à la diversité des travailleurs sur le site web de la campagne «Pour un travail sain: allégez la charge!»

Share this on: