Présidence allemande de l’UE

La présidence du Conseil de l’Union européenne (UE) est assumée à tour de rôle par les gouvernements nationaux des 28 États membres. Elle est transférée d’un État membre à un autre tous les six mois, le 1er janvier et le 1er juillet de chaque année. L’exercice de la présidence s'accompagne de responsabilités importantes: l’État membre assurant la présidence dirige les réunions du Conseil de l’UE, l’un des principaux organes de prise de décision de l’Union. De plus, la présidence est chargée de veiller à ce que les États membres coopèrent harmonieusement, de négocier des compromis si nécessaire et d’agir en permanence dans l’intérêt de l’UE dans son ensemble.

Le programme de travail de la présidence est programmé conjointement par trois États membres (le «trio de présidences») sur une période de 18 mois. La présidence fixe les objectifs détaillés qu’elle souhaite réaliser pendant son mandat et, avec les autres membres du trio de présidences, les objectifs à plus long terme qu’il n’a pas été matériellement possible d’atteindre en seulement six mois.

L’Allemagne présidera le Conseil de l’UE à compter du 1er juillet 2020. L’Allemagne est le premier pays du nouveau trio à assurer la présidence, en coopération étroite avec le Portugal et la Slovénie, qui présideront à leur tour en 2021.

Les principales priorités de la présidence allemande sont évidemment d’aider l’Europe à lutter contre la pandémie du coronavirus et à se remettre économiquement de ses conséquences. Cependant, le changement climatique et la transformation numérique restent incontestablement à l’ordre du jour.

Les questions suivantes seront également abordées:

  • les politiques sur l’industrie et les petites et moyennes entreprises;
  • la protection accrue des travailleurs à faible revenu et des travailleurs saisonniers;
  • la promotion de changements socialement équitables au sein de l’économie, de la société et du marché du travail européens;
  • un plan d’action visant à sensibiliser et à échanger les meilleures pratiques pour prévenir ou réduire les substances cancérigènes sur le lieu de travail, qui a conduit à l’élaboration de la feuille de route relative aux substances cancérigènes.

La présidence allemande coopérera non seulement avec ses partenaires du trio, mais collaborera aussi étroitement avec la Commission européenne. Les priorités de la Commission sont énoncées dans son programme de travail ajusté pour 2020 et dans son plan de rétablissement postérieur au coronavirus.

Consulter le site web de la présidence allemande de l’UE

Regarder la vidéo «Qu’est-ce que la présidence du Conseil et comment fonctionne-t-elle?»