Communiqués de presse
POUR PUBLICATION IMMÉDIATE - 28/07/2020 - 01:15

La pandémie de COVID-19 accroît la nécessité de protéger les travailleurs contre l'exposition aux agents biologiques

Un nouveau rapport de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) résume les résultats d'un projet d’envergure consacré à l’exposition aux agents biologiques sur le lieu de travail et aux effets connexes sur la santé. Les conclusions de ce projet, réalisé avant la pandémie de COVID-19, sont très pertinentes compte tenu de la situation mondiale actuelle. Les résultats couvrent les secteurs sensibles, les groupes vulnérables, les risques émergents et les systèmes de surveillance.

Les problèmes sanitaires mondiaux mettent les systèmes de santé sous forte pression et, au-delà de la fourniture d'équipements de protection, des mesures urgentes sont nécessaires pour protéger les travailleurs contre les maladies infectieuses.

L'exposition à des agents biologiques sur le lieu de travail est courante et associée à de nombreux problèmes de santé, notamment les maladies infectieuses, les allergies et le cancer. On estime que dans la seule Union européenne, les maladies infectieuses d’origine professionnelle provoquent chaque année 5 000 décès de travailleurs. Le nouveau rapport de l'EU-OSHA a pour objectif d’accroître la sensibilisation à cet égard et de fournir des informations fiables à l'appui des efforts visant à mettre en place des mesures de prévention efficaces.

Le projet de recherche visait à identifier et à décrire les expositions les plus importantes, et le rapport présente des analyses approfondies pour cinq secteurs/types de professions qui sont particulièrement à risque:

  • les soins de santé
  • les professions liées aux animaux
  • le traitement des déchets et des eaux usées
  • la culture de plein champ
  • les professions impliquant des déplacements ou des contacts avec des voyageurs.

Le projet s'est également intéressé aux risques émergents, notamment les bactéries multirésistantes et la propagation accrue d’agents infectieux. Un lien a ainsi été établi entre le phénomène de la mondialisation et l'apparition du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) ainsi que l’épidémie de COVID-19 en Europe. La directrice exécutive de l'EU-OSHA, Christa Sedlatschek, souligne l'effet de telles pandémies sur le secteur des soins de santé: «Les problèmes sanitaires mondiaux mettent les systèmes de santé sous forte pression et, au-delà de la fourniture d'équipements de protection, des mesures urgentes sont nécessaires pour protéger les travailleurs contre les maladies infectieuses. La sécurité et la santé du personnel soignant doivent être une priorité dans une situation d'urgence telle que la pandémie de COVID-19, qui a démontré l'importance de la mise en œuvre des protections juridiques existantes».

Les experts interrogés pour le projet ont évoqué la nécessité de plans d'urgence permettant d'allouer des ressources financières pour faire face à de futures épidémies. Ils ont également indiqué que les informations recueillies au titre de la déclaration obligatoire pourraient aider à identifier les premiers signes de propagation d'une maladie.

Il existe un cadre juridique pour protéger les personnes contre les risques liés à l'exposition à des agents biologiques dangereux sur le lieu de travail, mais il convient de le faire connaître. Pour une lutte contre les risques mieux organisée, l'exposition aux agents biologiques ainsi que les problèmes de santé qui en résultent doivent être évalués et consignés. C'est dans cette perspective que le projet de recherche a examiné et analysé les systèmes de surveillance des maladies et des expositions. Le renforcement de la formation et des orientations fournies aux employeurs et aux travailleurs contribuera également à assurer une prévention plus systématique.

Le projet de recherche met en évidence un manque de sensibilisation à l'exposition aux agents biologiques dans tous les secteurs, à l'exception de ceux de la santé et des laboratoires. Par ailleurs, il existe des groupes particulièrement exposés tels que les jeunes, les agents de nettoyage et d'entretien, les travailleurs migrants et les femmes enceintes. Il est donc essentiel d'améliorer l'accès à l'information et de prendre des mesures spécifiques pour protéger ces groupes.

Des exemples tirés d'études de cas montrent l'importance de reconnaître les risques et de prendre des mesures collectives afin de les maîtriser. En Finlande, par exemple, les services de la médecine du travail ont exploité avec efficacité les données de surveillance sanitaire pour des interventions ciblées portant sur les poumons des agriculteurs. Ces mesures ont permis de réduire la prévalence des pathologies et d'aider les travailleurs agricoles déjà confrontés à des problèmes de santé.

Le rapport conclut également que les secteurs concernés par des expositions non intentionnelles requièrent des orientations générales et qu'il est crucial de fournir aux travailleurs des informations pertinentes. La hiérarchie des mesures de contrôle établie dans la législation doit absolument être respectée, et la priorité donnée aux mesures de protection collective plutôt qu’aux mesures individuelles.

Liens:

Notes aux rédactions: 
1.

L’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) contribue à faire de l’Europe un lieu de travail plus sûr, plus sain et plus productif. L’Agence mène des activités de recherche et de développement, diffuse des informations fiables, équilibrées et impartiales en matière de sécurité et de santé, et organise des campagnes de sensibilisation à l’échelle de toute l’Europe. Créée par l’Union européenne en 1994 et établie à Bilbao, en Espagne, l’Agence réunit des représentants de la Commission européenne, des gouvernements des États membres, des organisations d’employeurs et de travailleurs, ainsi que des experts réputés des États membres de l’Union et au-delà.

Vous pouvez nous suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, et YouTube ou vous abonner à notre lettre d'information électronique mensuelle OSHmail. Vous pouvez également vous abonner à nos flux RSS pour recevoir régulièrement des nouvelles et des informations de la part de l’EU-OSHA.

http://osha.europa.eu